CHEFS 4 THE PLANET

LE RÉSEAU MONDIAL D'INFORMATION ET DE SOLUTIONS POUR UNE GASTRONOMIE DURABLE

LE RÉSEAU MONDIAL D'INFORMATION ET DE SOLUTIONS POUR UNE GASTRONOMIE DURABLE

Comment s’y retrouver dans la jungle des labels alimentaires ?

Alors qu’il est souvent difficile de s’imaginer ce qui se cache derrière les produits que l’on achète, les labels alimentaires offrent une certaine garantie de qualité au consommateur. Agriculture bio, commerce équitable, saisonnalité… Ils sont nombreux et gages de différents critères.

LES LABELS DE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE FRANÇAISE

Le label bio de l’Union européenne, aussi appelé Eurofeuille, garantit l’interdiction des engrais et pesticides de synthèse. Il certifie que 95 % des composants sont issus d’une agriculture biologique respectant la réglementation de l’UE, mais aussi que le produit provient directement de l’agriculteur producteur ou du transformateur agroalimentaire dans un emballage scellé.

Le label français dit « AB« , est un équivalent d’Eurofeuille, et apporte des garanties similaires. Il certifie un mode de production et de transformation respectueux de l’environnement, mais accepte cependant la présence de traces accidentelles d’OGM.

LES LABELS ENVIRONNEMENTAUX LES PLUS EXIGEANTS

Nature et Progrès complète des produits certifiés biologiques en y appliquant des critères plus sévères. Le label impose une absence totale d’huile de palme, de colorant, de parfum et d’antioxydant entre autres. Nature et Progrès intervient dans la gestion de l’entreprise, en lui prescrivant des produits d’entretien et ménagers naturels. Concernant la viande, l’alimentation des animaux doit être obligatoirement biologique.

Le Label Demeter s’applique aussi aux produits ayant le label agriculture biologique et impose d’autres critères. Parmi eux, la saisonnalité des produits frais, la limitation des produits utilisés dans la culture agricole. Le label lutte aussi contre le mal-être des animaux avec tout un ensemble de mesures à respecter.

Bio Cohérence s’applique uniquement aux produits alimentaires ayant un label biologique. Il impose des critères liés aux conditions sociales et salariales des producteurs. Les pratiques agricoles ont pour but de favoriser la biodiversité, et la distance maximale exigée entre producteur et consommateur est de 80 km maximum.

Lire la suite ici: https://www.linfodurable.fr/conso/comment-sy-retrouver-dans-la-jungle-des-labels-alimentaires-15945

Autres

Publications

Manger bio, local et de saison : le CPIE...

Le CPIE Brenne-Berry lance la 5ème édition de son "Défi Alimentation...

Alimentation durable : 8 conseils simples pour manger plus...

Comment manger mieux, pour la planète, pour la santé et pour son...

Gaspillage alimentaire : au restaurant, le ‘doggy bag’ devient...

Depuis le 1er juillet 2021, les clients de restaurants ont le droit...

Kit zéro déchet, poisson durable à la cantine :...

A l'occasion de la Journée mondiale de l'océan, le mardi 8...

Les eurodéputés demandent une interdiction progressive des élevages en...

La résolution adoptée jeudi à une très large majorité fait suite...

Peut-on encore manger du poisson ?

Après avoir sombré dans l'excès et trop pêché par ignorance, on...