• Anglais

CHEFS 4 THE PLANET

LE RÉSEAU MONDIAL D'INFORMATION ET DE SOLUTIONS POUR UNE GASTRONOMIE DURABLE

LE RÉSEAU MONDIAL D'INFORMATION ET DE SOLUTIONS POUR UNE GASTRONOMIE DURABLE

« Réconcilier végétarien et viande de qualité, loin des polémiques inutiles et des débats hystérisés »

L’option du menu végétarien dans les cantines scolaires prévue par la loi « climat » est soutenue par une partie croissante de l’opinion qui y voit une liberté pour tous de choisir son plat, souligne, dans une tribune au « Monde », la députée, La République en marche, Célia de Lavergne

Tribune. Le débat sur la place du repas végétarien dans nos cantines, et plus largement dans nos assiettes, suscite dans l’opinion comme dans le monde politique des passions insoupçonnées. Enjeux philosophiques, nutritionnels, sociaux, environnementaux : la question de nos choix alimentaires touche à l’intime et au quotidien de nos vies.

En introduisant un menu sans viande ni poisson dans nos cantines, il n’est pas question d’opposer les tenants de nos traditions culinaires ou nos éleveurs avec ceux qui se déclarent végétariens ou « flexitariens ». Il est question de répondre à une attente sociétale forte et de réconcilier, autour de valeurs partagées : le goût, la diversité alimentaire, la qualité des produits, l’équilibre nutritionnel des assiettes et le respect des choix de chacun.

Une majorité de nos concitoyens, en particulier les jeunes, veut pouvoir choisir une option végétarienne, pour des raisons très diverses, de régime alimentaire, par convictions environnementales, pour des raisons cultuelles ou encore philosophiques. Et 80 % d’entre eux se déclarent favorables à ce que l’accès à un choix végétarien soit même rendu obligatoire dans nos cantines, comme le montre un sondage Harris Interactive pour le Réseau Action Climat France de février 2021. Nous devons répondre à cette attente sociétale forte, et faire progresser la liberté de choisir son plat pour tous.

Faciliter la liberté de choix

Sur le plan nutritionnel, commençons par casser une idée reçue : une alimentation sans viande ni poisson est tout à fait possible, et bien faite, elle est saine, variée et équilibrée. Dans nos cantines, les gestionnaires sont tenus de respecter des exigences de santé publique fortes et d’équilibre nutritionnel des repas très encadré.

Lire la suite ici : https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/05/03/reconcilier-vegetarien-et-viande-de-qualite-loin-des-polemiques-inutiles-et-des-debats-hysterises_6078943_3232.html

Autres

Publications

Loi Climat : quelles mesures pour l’alimentation et l’agriculture...

La loi Climat et Résilience va être examinée au Sénat. Que reste-t-il...

L’Europe valide la mise sur le marché d’un insecte...

Les vers de farine pourront bientôt être consommés sous forme séchée, soit...

Les tomates bio sont-elles toujours écolo ?

Afin de produire plus, certains maraîchers français cultivent leurs tomates bio dans...

« Réconcilier végétarien et viande de qualité, loin des...

L’option du menu végétarien dans les cantines scolaires prévue par la...

Café et changement climatique : la redécouverte d’une espèce...

Le monde raffole du café. Plus précisément, il raffole du café arabica....

L’alimentation durable au menu des investisseurs

La transition vers une alimentation plus durable se poursuit comme en témoigne...