• Anglais

CHEFS 4 THE PLANET

LE RÉSEAU MONDIAL D'INFORMATION ET DE SOLUTIONS POUR UNE GASTRONOMIE DURABLE

LE RÉSEAU MONDIAL D'INFORMATION ET DE SOLUTIONS POUR UNE GASTRONOMIE DURABLE

Trois gestes à adopter contre le gaspillage alimentaire

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, des gestes simples existent mais sont souvent trop peu adoptés. Zoom sur trois d’entre eux. 

En France, on estime que sont jetées chaque année près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable. Ce gâchis, à toutes les étapes de la chaîne alimentaire (du champ à l’assiette, en passant par la transformation des aliments, leur stockage, leur transport, leur distribution), représenterait entre 12 et 20 milliards d’euros par an dans l’Hexagone. Même si la plupart des déchets alimentaires est facilement valorisable, en nourrissant du compost notamment, leur intérêt premier reste d’être consommés. Pour réduire ce gaspillage alimentaire, des moyens simples existent dont voici quelques exemples auxquels on ne pense pas toujours.

Apprendre à bien conserver ses aliments

Première règle généralement bien connue : on aura tendance à placer les aliments à consommer en priorité au premier plan, et inversement pour ceux dont la date de péremption est plus lointaine. En outre, certaines habitudes répandues mériteraient d’être corrigées.  Par exemple, les fruits et légumes ne vont pas systématiquement au frigo. Cela peut sembler contre intuitif mais conserver ses tomates ou encore ses pêches au frigo ne facilite pas leur bonne conservation. Cette règle est valable pour la grande majorité des fruits exotiques, qui préfèrent murir au grand air. Concernant le pain, on peut penser à l’envelopper dans un torchon et à placer une source d’humidité à proximité (comme une pomme coupée en deux) pour empêcher qu’il durcisse, ou encore le congeler si l’on estime en avoir trop d’avance. Enfin, pourquoi ne pas opter dans c’est possible pour la conservation dans des bocaux en verre, qui conservent bien les textures des aliments et facilitent le suivi de leur état.

Chercher l’inspiration dans les applications et sur les réseaux sociaux

Aujourd’hui, ce ne sont pas les applications anti-gaspi qui manquent. On pense immédiatement à Too good to go, qui fait figure d’institution. L’entreprise certifiée B-corp propose depuis plusieurs années des paniers à moindre prix pour éviter la poubelle aux invendus des supermarchés, restaurants et boulangeries. Phenix, lancée en 2019, repose sur les mêmes principes. On peut aussi aller faire un tour du côté d’Instagram, où les comptes ayant trait au zéro déchet et à la consommation raisonnée se multiplient. Très utiles pour trouver l’inspiration concernant les gestes du quotidien qui permettent de réduire le volume de ses poubelles, on peut citer le compte de Zero Waste France (@zerowastefr), ou encore @girl_go_green. Enfin, pour savoir quoi faire de ses vieux citrons, de ses pelures d’oignons et autres épluchures, ce ne sont pas les articles d’ID qui manquent…

Bien gérer les déchets restants

Lutter contre les pertes alimentaires ne doit pas être accompagné d’une augmentation de la masse des autres types de déchets. C’est pourquoi le choix des produits est, dans un premier temps, essentiel. Renoncer aux plats préparés et aux aliments trop transformés s’inscrit bien sûr dans une logique zéro-déchet, puisque ces produits sont d’ordinaire plus emballés que les autres, et fait aussi partie de la recherche d’une alimentation plus saine. Adapter le volume de ses courses à ses besoins le plus précisément possible fait aussi partie des gestes de base. Mais même si l’on arrive à rendre sa consommation exemplaire et à réduire sa poubelle au minimum, le fait que les déchets alimentaires puissent être valorisés facilement change la donne par rapport aux autres détritus. Ainsi, faire son compost, que l’on habite dans une maison ou dans un appartement, est un moyen accessible de transformer ses déchets organiques en une vraie richesse, sous réserve de ne jeter que ce qui doit absolument l’être.

Article original : https://www.linfodurable.fr/conso/trois-gestes-adopter-contre-le-gaspillage-alimentaire-24944

Autres

Publications

Emballez, lavez, réutilisez : vive les emballages alimentaires écologiques...

Photo: L'embeillage DR. Terminé, les rouleaux en plastique que l’on achète mois...

Fin du plastique dans les cantines : les recommandations...

Le Conseil national de l'alimentation publie son avis sur la fin...

« Seaspiracy » : à regarder sur Netflix en...

Alors que le 24 mars marque la Journée mondiale pour la fin...

Trois gestes à adopter contre le gaspillage alimentaire

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, des gestes simples existent mais sont...

La destruction de la forêt tropicale en hausse de...

Ces pertes sont « une urgence climatique, une crise pour la biodiversité, une...

Fraudes alimentaires : Foodwatch jette le pavé dans la...

Dans une campagne qu’elle vient de lancer pour accompagner la sortie de...